• Anatolia Story

    Anatolia Story

    Anatolia Story

    Titre original : Sora wa Akai Kawa no Hotori
    Pays : Miraculous Ladybug Japon
    Auteur :
      Shinohara Chie
    Genre : Romance, Aventure, Fantastique, Historique
    Année : 1995
    Tome : 28

    Anatolia Story

    Résumé

    Yuri Suzuki passe la vie ordinaire d'une adolescente japonaise d'aujourd'hui, mais le cours de son existence va radicalement changer : suite à des événements étranges, elle est emportée à travers le temps en Anatolie ancienne (l'ancien Empire Hittite) par la reine Nakia dont l'unique but est de l'utiliser à ses fins, comme sacrifice ! Déboussolée par cette époque, elle est sauvée, par chance et en temps opportun, des "serres" de la reine par le prince Kail. Il lui promet alors de l'aider à rentrer chez elle... et bien des obstacles s'annoncent, entre autres la reine mais aussi ses propres désirs...

    Anatolia Story

    Mon avis

    8.5 / 10 : De temps en temps, il m'arrive de tester des anciens mangas lorsque je ne trouve pas mon compte dans les nouveautés. Lorsque je suis tombée sur Anatolia Story, l'histoire m'a très vite branchée, et puis c'était l'occasion de tenter un manga historique, manga que je lis rarement même si c'est un genre qui me plait beaucoup. Cela faisait moment que je l'avais lu, donc pour avoir des souvenirs frais, j'ai décidé de relire ce shojo qui m'avait beaucoup plu à l'époque. Et aujourd'hui c'est avec autant de plaisir que j'ai redécouvert toute l'histoire d'Anatolia Story.

    Je ne vous cacherai pas que le manga est très cliché par moment, comme par exemple le fait qu'un bon nombre d'homme vont tomber sous le charme de notre héroine et que plusieurs fois dans le manga on va essayer de [SPOIL] la violer. Pourquoi pas une fois, voir deux, mais au bout de la troisième fois ça commence à faire trop et perd en crédibilité, même si ce sont à chaque fois des hommes différents.[/SPOIL]. Et c'est la un des principaux défauts de la série : la répétition. La mangaka va choisir plusieurs fois la voie de la facilité, et par conséquent reprendre la même intrigue ce qui va entraîner des longueurs et donc de la lassitude de mon côté.

    Mais le manga n'a pas que des défauts, il a également de grandes qualités comme l'histoire. Alors l'histoire de la fille qui se fait projeter dans un autre monde n'est pas la plus originale certes, mais l'époque à laquelle elle l'est projeté, l'est. Notre héroine atterrit donc au temps des Hittites, qui pour vous situer, est un peuple qui vivait à la même époque que les Égyptiens. Les Hittites vivaient sur l'actuel Turquie, et personnellement, bien que j'adore l'histoire, je ne me suis jamais intéressée par le récit historique de ce pays, quelle erreur ! La bande dessinée, évidement, ne retrace pas exactement tout les événements qui se sont passés en ce temps la, car après tout ça reste une fiction, mais on ne lit pas non plus un ramassis de bêtises. L'auteure à fait des recherches et c'est agréable de lire une intrigue avec un réel travail derrière. Le côté historique est donc un gros point fort du manga.

    Je parlais juste avant de répétition, mais il faut savoir qu'il y a également beaucoup de rebondissements qui arrivent facilement à gommer les quelques lenteurs de la série. C'est prenant, et chaque fin de tome donne envie de lire le prochain. De plus j'ai apprécié le fait que l'auteure n'ait pas peur de sacrifier ses personnages. Et pas forcément des personnages sans intérêt, mais je parle de la mort de personnages qui vont avoir un vrai impact sur l'histoire.

    Anatolia Story

    Avec tout ça, je n'ai pas encore évoqué les personnages. Dans les shojos, rares sont les héroines vraiment intéressantes car sont souvent très stéréotypées. Yuri Sukuki alias Yuri Ishtar n'est pas le protagoniste féminin le plus élaboré qu'on peut croiser, mais elle dispose d'une très bonne évolution, et c'est la que le shojo fait toute la différence.

    Lorsqu'elle arrive dans ce monde inconnu, c'est une fille complètement désorientée, fragile, très sensible, trop gentille et assez naive mais au fil des années, elle va commencer à avoir confiance en elle, sera plus courageuse, plus maligne, peut être un peu trop téméraire par moment, mais elle n'aura pas peur de prendre des initiatives. Elle restera malgré tout la fille très sensible avec le coeur sur la main, et souvent la demoiselle en détresse, mais à côté de ça elle acquiert de vraies compétences autant intellectuelles que physiques ce qui fait d'elle un personnage réellement intéressant. En bref, Yuri une héroine admirable et une des rares que j'ai pris plaisir à voir évoluer.

    A côté d'elle nous avons Kail Mursili, personnage un peu moins captivant que Yuri car contrairement à elle il ne va pas énormément changer, hormis le fait qu'il va porter un amour inconditionnel à Yuri. A la base coureur de jupons, cet héritier au trône n'a jamais trouver la femme qu'il lui faut, il n'est jamais véritablement tombé amoureux jusqu'à ce qu'il rencontre l'héroine en qui il va voir la femme de sa vie. Je l'ai plutôt appréciée, surtout parce que c'est un homme qui ne sera pas aveuglé par le pouvoir, et qui sera toujours juste dans ce qu'il entreprendra.

    Anatolia Story

    Au début, j'avais un peu de mal avec leur relation que je trouvé trop forcé, surtout à cause de Kail qui était assez entreprenant, mais peu à peu leur amour va se façonner et ils vont entretenir une très belle relation. Ce qui m'a aussi plu, c'est qu'on va bénéficier, non pas seulement des pensées du protagoniste féminin mais également ceux du héro, et d'autres personnages. Ce qui est fortement plaisant car cela nous permet de comprendre encore mieux les différents personnages et donc leurs sentiments.

    Mais il n'y a pas que des personnes droites et honnêtes dans ce manga, et il le prouve bien avec l'antagoniste qu'est la reine Nakia qui restera vraiment la méchante du début à la fin. C'est un personnage qui n'a pas de pitié et qui n'hésite à aucun moment de commettre des crimes pour atteindre son objectif. Sa motivation de mettre son fils sur le trône cache derrière un but bien plus noir, à tel point que par moment je me suis demandée si son propre fils comptait vraiment pour elle. Au commencement de l'histoire, le personnage n'était pas très développée, heureusement sur la fin, la machiavélique reine va gagner en profondeur pour notre plus grand plaisir.

    Anatolia Story

    Ce qui me fait rebondir sur un autre défaut de la bande dessinée : le développement des personnages. Autant certains vont être approfondis autant d'autres seront mis clairement de côté, notamment les trois soeurs qui servent Yuri. Elle sont la depuis le début, mais on va que très peu s'attarder sur leur cas, elles sont reléguées au rang de simples domestiques alors qu'elles sont également les meilleures amies de l'héroine, et vont apporter leur appui envers Yuri à maintes reprises. Et ce ne sont pas les seules malheureusement qui ne sont pas développées.

    Enfin je viens au dernier point de cette critique et au dernier "défaut" de cette oeuvre. J'ai mis défaut entre guillemet, car s'en est un sans en être un. Les dessins sont simplistes, c'est vrai, mais certains plans sont très beaux et détaillés, comme les bijoux, les décors ou les paysages. Cependant, l'auteure va parfois offrir des dessins très grossiers et particulièrement en ce qui concernent les personnages, ce qui est fort dommage car le manga est vieux et du coup ne vas pas attirer beaucoup de monde, si on ajoute ça des dessins pas toujours très travaillés, ça rend la série encore moins attrayante. Je vous conseille donc de ne pas vous arrêter aux dessins car l'histoire vaut largement le coup, et si vous aimez les shojos qui sortent de l'ordinaire, ça serait une erreur de faire l'impasse sur Anatolia Story.

    J'ai aimé la fin même si celle ci est très prévisible. Je regrette juste qu'elle soit abrupt. [SPOIL] Le manga se termine comme on peut le prévoir sur le couronnement de Yuri, néanmoins j'aurai apprécié le fait qu'on nous montre, même un minimum, l'après couronnement. Je désirais voir comment allait se débrouiller l’héroïne en tant que reine, toutefois on ne le verra pas. [/SPOIL]

    Anatolia Story

    En conclusion, Anatolia Story, malgré plusieurs défauts, reste un très bon shojo que j'ai pris plaisir à lire grâce à une histoire travaillée et des rebondissement intelligemment mis en place. L'héroine, ainsi qu'un bon nombre de personnages, est très bien développée et bien qu'a première vue banale, sera se démarquer de ses consœurs. D'autres ne seront par contre pas développés ce qui est un véritable point noir dans ce récit. En dépit de certaines intrigues assez répétitives entraînant quelques longueurs , le manga a su me tenir en haleine du début à la fin. En bref, Anatolia Story est un shojo que je conseille si vous aimez l'histoire, la romance et l'action.

     

    Connaissez vous ce manga ? Si oui, qu'en avez vous pensé ?

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 12 Août 2016 à 20:30

    Wah. Je dois admettre n'en avoir jamais entendu parler. En tout cas, jolie critique, j'essaierai de me pencher dessus (même si 28 tomes wah help.). J'aime bien le dessin, le côté simpliste a un charme je trouve. Et le résumé annonce quelque chose de sympa. Et ta critique me conforte dans ce sens.

    Bon, si j'ai le temps (pas sûre avec tous les mangas que je dois finir ;_; ), je jetterai un oeil aux premiers tomes. Merci de la découverte! :p 

      • Samedi 13 Août 2016 à 13:53

        Ce n'est pas étonnant que tu n'en ais jamais entendu parlé, il n'a jamais été licensié en France, et puis il commence à dater ^^ Mais je suis contente de t'avoir donné envie ! J'espère que tu aimeras :D

        Haha c'est clair qu'avec tout les mangas qu'ils sortent, difficile de s'en sortir :)

         

    2
    Vendredi 26 Août 2016 à 00:07

    Je ne connais pas du tout celui ci mais il a l'air intéressant.

    En ce moment, je regarde deux vieux animes : Les 12 royaumes et Nadia, et le secret de l'eau bleu.

      • Dimanche 28 Août 2016 à 14:59

        Si tu aimes les shojos + le genre historique, tu devrais aimer :D

        Je ne connais pas les 12 royaumes, mais je connais de nom Nadia et le secret de l'eau bleu ^^ J'aime bien aussi me faire des anciens animes parfois, car je trouve que c'est dur de trouver quelque chose d'original ajd :/

    3
    ourraine
    Dimanche 4 Juin à 21:21

    je dois dire que ta critique  est très bien faite. Personnellement c'est un manga que j'ai A-D-O-R-E!!!!!! et je ne m'en lasse jamais de le lire et le relire encore et encore XD. Malheureusement, je suis pas douée pour donner ma critique sur un bon manga comme celui-là. Du coup, je suis a la recherche d'un même genre que celui-ci avec des personnages intriguants, dans une période historique un peu comme Anatolia Story et qui retrace une belle évolution tout en étant une relation amoureuse entre 2 personnage (masculin/féminin bien sur x)) du coup est ce que tu en connaitrais du même genre s'ilteplaît ?

      • Dimanche 4 Juin à 21:32

        Coucou, déjà merci pour le compliment ! Alors personnellement je n'ai pas lu des tonnes de mangas historiques, mais si tu recherches une histoire similaire à Anatolia Story, je peux te conseiller Kanata Kara. Le principe est le même, c'est une fille qui se voit projeter dans un autre monde, sauf que la pour le coup, c'est un monde fantastique. Je l'ai moins aimé a Anatolia Story mais je l'ai trouvé sympathique malgré tout, et puis la romance est très mignonne :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :