• Critique de Dark-Yume1993

    Si toi aussi tu souhaites participer au blog en écrivant une critique, je t"invite à aller voir cet article.

    Clannad

    Clannad

    Titre original : クラナド
    Pays : Miraculous Ladybug Japon

    Créateurs originaux : Key
    Genre : Tranche de vie, Romance, Drame
    Episodes : 23 x 2
    Année : 2007/2008
    Studio : Kyoto Animation

    Clannad / Clannad After Story

    Histoire

    Okazaki Tomoya est un jeune lycéen taciturne, dans une ville où selon lui jamais rien ne change. Tourmenté par le passé et perdu quant à son avenir, il est perçu comme un délinquant et mis à l’écart par le reste des étudiants. Jusqu’au jour où il fait la rencontre fortuite de la timide et douce Furukawa Nagisa. A cause de sa condition fébrile qui l’a faite redoubler une année et perdre ainsi tous ses amis, elle semble tout aussi perdue et solitaire que le jeune homme. Tomoya va alors grâce à elle retrouver le goût à la vie et ouvrir, non sans mal, son cœur aux nombreuses rencontres qu’il va faire, tout en se liant de plus en plus et inexorablement avec Nagisa.

    Clannad / Clannad After Story

    Avis de Dark-Yume1993

    8.5 / 10 : Clannad est la première adaptation anime d’un visual novel de Key que j’ai regardé, et mon premier anime parmi ceux du studio Kyoto Animation. A cette époque je n’en regardais pas beaucoup et après le visionnage des deux saisons de la série, j’ai trouvé qu’elle valait le coup et que c’était sans doute l’un des meilleurs animes que j’ai pu voir. Après un revisionnage récent, je le pense toujours, ça reste une série qui m’a marqué et dont certains passages continuent de me faire rire ou de m’émouvoir. Mais ça m’a permis de mieux me rendre compte de certains points négatifs que je pourrai souligner.

    Bien qu’il s’agisse d’un visual novel de type harem à la base (ici on a le héros, Tomoya Okazaki, et la plupart des personnes qu’il connaît ou va rencontrer sont des filles), cet aspect-là ne m’a pas dérangé. On retrouve des personnages féminins stéréotypés, et certaines des filles vont s’intéresser à notre héros, mais dans l’ensemble je les ai bien apprécié. Parce que malgré certains traits de caractères que je trouve habituellement agaçants, on a ici des personnages qui vont former un groupe d’amis plutôt sympathiques, unis dans le but de reformer le club de théâtre. Certains épisodes sont même consacrés à certaines d’entre elles. On a ainsi différents arcs qui permettent de les mettre en avant. Je rejoins l’avis de certaines personnes qui disent que c’est parfois lent, notamment sur les arcs de Fuko et Kotomi, mais ça n’a pas empêché de les apprécier, et d’être émue. En tout cas sur la première saison j’ai surtout aimé l’arc principal lié à Nagisa puisqu’il permettait de voir un peu tous les personnages en même temps et que c’est un personnage que j’ai apprécié malgré son côté trop naïf et timide.

    A cela s’ajoute les passages comiques. Certains reprocheront le fait que Sunohara (le meilleur ami de Tomoya), n’apparaisse que dans le but de faire des choses stupides et de servir de punching-ball à certains personnages. Mais dans mon cas, ça m’a beaucoup fait rire, et puis j’ai pas mal apprécié son personnage, surtout qu’au fil de l’anime, on se rend compte qu’il a plus de qualités qu’il n’y paraît, notamment durant son arc dans After Story. Outre les liens entre les lycéens, Clannad met aussi l’accent sur les liens familiaux, avec la présence du père de Tomoya, la sœur de Fuko, etc… Mais surtout les parents de Nagisa. On n’a pas tout à fait des personnages réalistes, mais plutôt du type « parents idéaux ». Il n’empêche que ces deux adultes sont là pour apporter leur aide contrairement à d’autres animes où la famille est « quasiment inexistante ».

    Clannad / Clannad After Story

    Globalement j’ai trouvés les arcs liés aux différents personnages (saison 1 et saison 2) intéressants et émouvants, bien que j’admette que le drama soit un peu exagéré sur certains d’entre eux. En somme, Clannad possède de nombreux personnages mais chacun d’entre eux a son rôle ou qui nous est présenté en profondeur. De plus, les liens familiaux et l’amitié sont bien mis en avant, en particulier sur le dernier épisode de la saison 1, et le premier de After Story avec la partie de base-ball.

    L’histoire de ces personnages est bien sûr embellie par la réalisation. Les décors sont bien travaillés. En plus d’être beaux, ils dégagent une atmosphère particulière (de mon point de vue). Le chara-design est lui aussi soigné. Après je conçois qu’il ne peut pas plaire à tout le monde. Il est assez spécial on va dire, et fait quand même assez « moe », mais contrairement à d’autres animes cet aspect-là ne m’a pas dérangé ici. Sur certains épisodes on peut également remarquer un changement de character-designer. Je n’en connais pas les causes mais bon on va dire que ce n’est pas très important.

    A cela s’ajoute les musiques que j’ai trouvées magnifiques. C’est rare que j’apprécie autant pratiquement toutes les pistes d’un ost. Les musiques proviennent du visual novel, mais je trouve que le studio s’est très bien débrouillé pour les faire correspondre parfaitement à telle ou telle scène. Certaines sont tellement tristes que ça donne envie de pleurer rien qu’en les écoutant. J’ai beaucoup aimé les génériques aussi, en particulier l’opening de After Story (« Toki wo Kizamu Uta »).

    Certains sont peut-être réticents à l’idée de le voir et d’un côté je peux les comprendre. Je conçois tout à fait qu’il y ait des éléments auxquels certains sont réfractaires (l’aspect harem, les personnages stéréotypés, les lenteurs, le drama exagéré dans certains cas mais contrairement à d’autres animes ça passe je trouve…). Mais selon moi Clannad vaut le coup d’être vu en entier. L’histoire permet d'aller plus loin que la plupart des animes de type tranche de vie / école, puisqu'on peut suivre les personnages après le lycée, les voir devenir adultes, et affronter les difficultés de la vie, en particulier à travers le personnage du héros, Tomoya, qui n'est certes pas parfait mais qui a une évolution vraiment intéressante tout au long de l'anime. A cela s’ajoute le côté fantastique lié à l’existence du monde illusoire. Bien qu’on n’en sache pas beaucoup à ce sujet sur la première saison, on en apprend plus par la suite et cela permet d’avoir une explication sur certains phénomènes qui ont lieu dans la ville où vivent les personnages et sur la fin de la série qui m’a beaucoup plu.

    Clannad / Clannad After Story

    Note : Chaque saison est constituée de 22 épisodes mais il y a également des épisodes spéciaux. Deux d’entre eux sont inclus à l’histoire de la série : le premier se déroulant juste après les événements de la saison 1 et avant la saison 2 donc à voir entre les deux, et le deuxième qui présente les personnages un an avant les événements de la saison 1, à voir de préférence après avoir vu les 44 épisodes. Ces épisodes sont vraiment marrants donc je les conseille.

    Sinon, il y a également deux autres épisodes spéciaux : le premier avec Tomoyo en héroine, l'autre avec Kyou et Ryou). Ils n'apportent rien à l'histoire et ils ne m'ont pas spécialement plu, on dirait que Tomoya n'a pas la même personnalité. Ce sont juste des bonus qui présentent une version alternative, et possible dans le visual novel à l'origine de l'anime. C’est plus pour les fans des personnages de Tomoyo et Kyou on va dire.

    Je ne vous conseille pas non plus le film de Clannad fait par Toei Animation, il n’est pas mauvais et dispose d’une assez bonne réalisation, mais l'histoire est modifiée et tous les personnages n'apparaissent pas. J’ai largement préféré l’adaptation de Kyoto Animation.

    Clannad / Clannad After Story

    Tout ça pour dire que Clannad n’est pas forcément un chef d’œuvre et qu’il a des points négatifs, mais qu’il s’agit quand même d’un anime qui offre pas mal de belles choses. Il serait donc dommage de passer à côté.

     

    Avez vous vu Clannad, si oui qu'en avez vous pensé ?

    Pin It

    10 commentaires
  • Dagashi KashiDagashi Kashi

    Titre alternatif : Dagashikashi / Daga Shikashi
    Pays : Miraculous Ladybug Japon

    Créateurs originaux : Kotoyama
    Genre : Comédie, Tranche de vie
    Episodes : 12
    Année : 2016
    Studio : Feel

    Dagashi Kashi

    Résumé

    Le père de Shikada Kokonotsu, est le propriétaire d'une petite confiserie et a pour plan de remettre le flambeau à son fils. Malheureusement pour lui, son fils désire devenir mangaka. Un jour d'été, une jolie jeune fille nommée Shidare Hotaru, provenant d'une grande entreprise de sucrerie, vient rendre visite au père de Kokonotsu. D'après elle, il est vraiment populaire dans le monde des confiseries et désire que ce dernier rejoigne sa fameuse entreprise. Il n'acceptera l'offre qu'à une condition, qu'elle réussisse à convaincre son fils de reprendre la petite confiserie.

    Dagashi Kashi

    Mon avis

    6 / 10 : Dagashi Kashi n'est pas le le genre d'anime vers lequel je me tourne habituellement, pas que je déteste spécialement les animes sur la nourriture, mais ils ne m’intéressent pas. Et si je n'avais pas de challenge qui m'aurait forcé à le regarder, je n'aurai surement jamais tenté Dagashi Kashi. Verdict ? Ce n'était finalement pas si terrible que ça, et même si ça ma note peut faire croire le contraire, j'ai aimé cet anime.

    L'histoire n'est pas franchement originale, mais elle est arrivée à me captiver jusqu'à la fin. Et quand je parle de l'histoire, je ne parle pas de ce qui était censé être l'intrigue principale qui voulait que Hotaru convainc Kokonotsu te reprendre le magasin de son père. Et c'est la justement que le bât blesse, car cette intrigue donnait un fil conducteur à l'anime qui va finalement le perdre en cours de route. La série va du coup se résumer, à chaque épisode, à la présentation d'une confiserie, rendant la série assez répétitive par moment.

    Mais ce n'était pas aussi ennuyant que ça puisse paraître. Déjà ce qui est intéressant de savoir, c'est que toutes les confiseries présentées existent réellement au Japon, ainsi que les anecdotes racontées à leur sujet. Pour moi c'est un grand point fort car l'anime présente un vrai intérêt, car non seulement c'est une grosse pub pour les confiseries japonaises, mais surtout c'est très enrichissant, donc les personnes qui s'intéressent à la culture japonaise devraient adorer cet anime.

    Dagashi Kashi

    Les confiseries sont présentés de manières ludiques grâce aux différents personnages et de manière assez délirantes par moment. Tellement que j'avoue avoir eu envie de goûter à tout ses snack japonais, et s'il existait un magasin à côté de chez moi, je serai surement allée en acheter. Car oui, cette grosse pub a marché sur moi.

    Parlons maintenant personnages. Dans l'ensemble ils sont assez classiques mais tout de même attachants. Le héro est très banal et pour moi est le personnage le moins captivant de la série. J'ai préféré Hotaru qui était très pétillante et apportait la touche d'humour à la série. Alors c'est vrai que dans beaucoup d'anime il y a LE fameux personnage un peu foufou, mais j'ai trouvé Hotaru bien à part, elle avait un certain charme que d'autres n'avaient pas.

    Côté OST, rien de transcendant, aucune musique ne m'a particulièrement marqué, c'était surtout des musiques d'ambiances. J'ai malgré tout bien aimé l'ending, que se soit musicalement ou visuellement, le mélange avec le monde d'Alice au pays des merveilles est très sympa.

    Enfin en ce qui concerne la fin, je ne peux pas dire que j'ai été emballée étant donné que ce n'est pas une vrai. Encore une fois on se retrouve avec un anime qui fait la promotion du manga, et à ma connaissance aucune saison 2 n'est prévu ce qui est fort dommage.

    Dagashi Kashi

    Dans l'ensemble, même si Dagashi Kashi n'est pas l'anime du siècle, il a été un bon divertissement du début à la fin. Les confiseries sont présentées de manière assez amusantes ce qui rend la série moins ennuyante qu'elle puisse paraître. Je regrette qu'on ait par contre pas de vrai fil conducteur et que la fin en n'est pas vraiment une car l'anime aurait pu être deux fois plus intéressant. Dagashi Kashi est un anime que je conseillerai malgré tout, surtout si vous ne savez pas quoi regarder et que vous souhaitez en apprendre un peu plus sur les spécialités japonaises.

     Connais tu cet anime ? Si oui, qu'en penses tu ?
     
    Pin It

    7 commentaires
  • Sukitte Ii na yo

    Sukitte Ii na yo

    Titre alternatif : Say, "I Love You".
    Pays : Miraculous Ladybug Japon

    Créateurs originaux : Hazuki Kanae
    Genre : Drame, Romance, School Life
    Episodes : 13
    Année : 2012
    Studio : ZEXCS

    Sukitte Ii na yo.

    Résumé

    Tachibana Mei a passé ses 16 ans de vie sans avoir un petit ami ou sans se faire des amis. Un jour, elle blesse le garçon le plus populaire à l'école, Yamato Kurosawa mais, pour une raison inconnue, celui-ci semble bien l'aimer et prétend unilatéralement qu'ils sont amis. En plus de protéger Mei d'un harceleur, il lui donne un baiser.

    Sukitte Ii na yo.

    Mon avis

    5 / 10 : Malgré le fait que je ne suis pas très romance, j'avais tout de même envie bizarrement de me mater Sukitte Ii na yo. J'avais vu quelques trailers de cet anime et le couple avait l'air plutôt mignon. Malheureusement tout ça n'était qu'un leurre et je peux vous affirmer que le couple n'avait rien de très attachant. Bien que je n'en attendait pas grand chose, j'ai été déçu et Sukitte Ii na yo rejoindra à son tour les séries romantiques médiocres que j'ai pu voir.

    Ca peut sembler dur que j'utilise le mot médiocre alors que j'ai tout de même réussi à aller jusqu'au bout, mais j'avoue que si ça n'avait pas été aussi court, je l'aurai peut être abandonné. L'anime regroupe un tas de clichés qui lui fait perdre toute sa saveur et je ne parle pas que de l'histoire mais aussi des personnages. D'ailleurs les situations qu'ils vont vivres sont du déjà vu, les principaux rebondissements de l'anime s'appuieront sur l'apparition de rivaux plus souvent féminins que masculins. Et même si au début cela n'est pas vraiment dérangeant, au bout d'un moment ça devient agaçant et rend la série assez répétitive et par conséquent ennuyeuse.

    L'autre problème qu'on retrouve dans l'anime est le manque d'évolution de la relation entre les protagonistes. Chaque fois qu'ils vont faire un pas en avant, ils vont par la même occasion faire deux pas en arrière et j'ai trouvé ça terriblement frustrant. La majorité du temps, la relation ne vas pas progresser à cause de l'héroine tandis que son petit ami fera de véritable effort.

    Sukitte Ii na yo.

    Et parlons justement de l’héroïne alias Tachibana Mei. J'ai beaucoup de choses à dire à son sujet mais je vais essayée d'être brève. Dès le premier épisode, on nous présente un personnage féminin qui à l'air d'avoir du caractère et dans ma tête je me suis dis "ouf", car comme beaucoup de monde, j'en ai un peu ras le bol des filles cruches. Malheureusement je l'ai trouvé pire que ses héroïnes la. Elle est très versatile et ne sait jamais ce qu'elle veut. Un coup son petit ami va l'embrasser ça va aller, un coup il va lui dire qu'elle est mignonne et va carrément le gifler.. Certes pas méchamment mais quand même. Et puis il y a même un moment ou elle va lui dire que c'est angoissant quand il la regarde ! J'accepte le fait qu'on peut être intimidé quand on commence à fréquenter quelqu'un, mais la elle était carrément coincée. Et puis dans l'ensemble de l'anime je l'ai trouvé très froide et distante. Elle ne va jamais faire grand chose pour arranger les choses quand ça n'ira pas dans son couple, ou tout simplement pour exprimer son amour envers la personne qu'elle aime, enfin si pardon, elle lui a fait des cookies... (Que finalement il ne pourra jamais gouter...). Elle m'a passablement énervée, et franchement je ne sais pas ce que le héro lui trouvait, même les héroines cruches que j'ai pu voir dans d'autres animes étaient plus intéressantes. Enfin bref, je vais m'arrêter la. Tachibana Mei a été pour moi une piètre petite amie et une des pires héroïnes que j'ai pu rencontrer.

    Passons à son compagnon, j'ai nommée Kurosawa Yamato. J'ai beaucoup plus apprécié ce personnage malgré qu'il reste assez classique. Il était attentionné, gentil, n'hésitait pas à ce remettre en question, bref un vrai petit ami contrairement à Mei qui ne faisait aucun effort. Je n'ai pas grand chose à dire à propos de lui car même si je l'ai préféré à Mei, se ne fut pas un coup de coeur. C'est un personnage qui n'avait rien de spécial, un personnage assez plat à vrai dire.

    Sukitte Ii na yo.

    Le couple que Yamato et Mei vont former était d'un profond ennuie. La plus grande partie de leur temps ils se contentent juste de rentrer ensemble au lycée, ils vont rarement faire de sorties extrascolaire, et quand c'est le cas, il ne se parlent pas beaucoup. Et une relation ou un couple ne se parle pas des masses, c'est
    inintéressant.

    En parlant des personnages, j'aimerai venir sur un des principaux défauts de la série : le développement des personnages et du coup le traitement de certains sujets. On parle du passé des personnages mais seulement en surface. Le passé d'aucun ne sera vraiment creusés, même pas ceux des protagonistes. Pourtant il y avait matière à faire car de nombreux sujets sont évoqués comme l'isolement social, le harcèlement scolaire, l'acceptation de soi. L'anime avait un potentiel qu'il a clairement gâché.

    L'OST était plutôt plaisant et c'est une des rares qualités que je peux trouver à cet anime. Tout n'est évidement pas à jeter sinon je ne lui aurait pas attribué cette note, mais dans l'ensemble ça ne cassait pas des briques. C'était prenant par moment, mais ça s'arrête la.

    Il n'y a pas de réelle fin, le dernier épisode s'arrête comme n'importe quelle épisode aurait pu s'arrêter. Mais le plus regrettable dans tout ça, ce n'est pas cette fausse fin, mais qu'il n'y aura à aucun moment une vraie évolution de la relation entre Yamato et Mei, et c'est dommage car c'est ce qui aurait pu rehausser un peu la qualité de l'anime.

    Sukitte Ii na yo.

    En conclusion, Sukitte Ii na yo a été une énième romance dépourvu de charme. Rien n'est vraiment développé dans cet anime, ni l'histoire, ni les personnages, ni leurs relations. La série compte essentiellement sur son couple principal et ses situations clichés pour plaire or sur moi cela n'a pas marché du tout. C'est dommage car il bénéficiait de thèmes assez durs et intéressants à mettre en avant mais il a préféré tout misé sur la romance qui était plus que décevante. Je le déconseille, surtout si vous avez du mal avec ce genre d'anime.

    Ton avis ?

    Pin It

    5 commentaires
  • Ouran High School Host Club

    Ouran High School Host Club

    Titre alternatif : Ouran Host Club Le lycée de la séduction / Ouran Koukou Host Club
    Créateurs originaux : Hatori Bisco
    Pays : Miraculous Ladybug Japon

    Genre : Comédie, Romance, School Life
    Episodes : 26
    Année : 2006
    Studio : Bones

    Ouran High School Host Club

    Résumé

    Fujioka Haruhi est une élève d'origine modeste, une "prolétaire" qui, grâce à ses résultats exceptionnels en classe, parvient à être admise au lycée Ouran. Ce lycée n'est habituellement réservé qu'aux gens de la haute société et tous les élèves sont de riches héritiers. Même le prix de l'uniforme est extravagant, à tel point qu'Haruhi ne peut pas se l'offrir. Et du fait de ses cheveux courts, Haruhi est prise pour un garçon. Un jour, alors qu'elle cherche un endroit calme pour réviser, elle pousse la porte de la3è salle de musique. Ce qui l'attend alors, Haruhi n'aurait pu l'imaginer, puisque cette pièce est la salle attitrée du Cercle d'hôtes, un club unique à cette école dont les 6 membres sont des garçons de différents âge et état d'esprit, dont le travail consiste à divertir les jeunes filles. Haruhi sera entrainé dans leur univers bien malgré elle.

    Ouran High School Host Club

    Mon avis

    9 / 10 : On pourrait croire que Ouran High School Host Club est un énième shojo dégoulinant de niaiseries, d'amour simplet ou de personnages peu originaux, mais je vous rassure, ce n'est pas le cas. Host Club est un anime que j'ai trouvé bien au dessus d'un grand nombre de shojo qui ont croisé ma route. Il n'est certes pas l'anime le plus original mais a le mérite de se démarquer, ce qui est devenu difficile aujourd'hui, notamment dans les séries de ce genre.

    Le point fort de Ouran High School Host Club réside dans son humour. La série est complètement décalée et très marrante, j'ai eu un grand nombre de fous rires en la visionnant et dieu sait que je ne suis pas quelqu'un qui rit facilement. L'histoire n'est pas très original mais est efficace. Chaque épisode est un moment de pur délire, enchaînant gag sur gag grâce à sa panoplie de personnages très déjantés. Je n'ai jamais ressenti d'ennuie même si certains épisodes étaient clairement en dessous.

    Ce qui fait le charme de Host Club n'est pas seulement son humour. Les personnages ont un rôle important dans le succès qu'a eu l'anime. Haruhi, l’héroïne, change radicalement de ce qu'on trouve habituellement. Adieu l’héroïne cruche et timide, et bonjour l’héroïne intelligente, franche et terre à terre. Je ne l'ai trouvé à aucun moment agaçante, elle est fidèle à elle même du début à la fin. D'une grande gentillesse, elle ne se prend pas la tête pour un rien, et son petit côté blasé donne davantage d'élégance au personnage. Contrairement à ses consœurs, elle n'est pas du genre à baver sur le garçon qu'elle aime, et d'ailleurs dans une bonne partie de l'anime, on ne verra pas vraiment si elle a des sentiments pour un garçon précis. C'est une héroïne que j'ai beaucoup apprécié, et j'aimerai en voir plus de ce type.

    Ouran High School Host Club

    Du côté des protagonistes masculins, nous avons des personnages un peu plus classique comme par exemple le garçon mignon ou encore le taciturne, mais ils arrivent tout de même à sortir du lot chacun de leur manière Je les ai tous apprécié, que ça soit Tamaki, le prince immature, Kyoya le calculateur ou encore les jumeaux espiègles. Ils m'ont tous amusé et c'est avec tristesse que j'ai quitté cette bande de personnages haut en couleur à la fin de l'anime.

    Si je devais reprocher quelque chose à l'anime, c'est de ne pas avoir de fil conducteur. Les épisodes se suivent et ne se ressemblent pas, il n'y a aucun lien entre eux, on va suivre surtout le quotidien du club d'hôte. La seule évolution qu'on pourra observer dans l'anime, est l'évolution des sentiments entre les personnages. Du coup certains épisodes seront bien moins intéressants que d'autres.

    Du côté musical, je n'ai pas été surprise, les thèmes se marient bien avec l'ambiance générale de l'anime mais rien de transcendant. La seule musique que je retiendrais est l'opening qui est frais et entraînant.

    Ouran High School Host Club

    En bref, ce qu'il faut retenir de Ouran High School Host Club, c'est qu'il est drôle, divertissant, et qu'il offre des personnages attachants dans une succession d'aventures toutes plus loufoques les unes que les autres. Une comédie légère saupoudré d'une pointe de romance qui devrait ravir un bon nombres d'amateur du genre. A voir absolument !

    Ton avis ?

    Pin It

    15 commentaires
  • Par quel anime commencer ?

    J'avais demandé sur twitter si certaines personnes seraient intéressés par un article du même genre que celui que j'avais fait pour les dramas ( par quel drama commencer ) mais pour les mangas / animes. J'ai eu des réponses positives c'est pourquoi j'ai décidé d'en faire un, mais seulement pour les animes car je pense que les gens auront plus tendance à aller vers des animes que des mangas vu que tout le monde n'aiment pas forcément la lecture.

    Les animes sont majoritairement des adaptations de mangas, mais ces dernières années, on peut voir de plus en plus des animes adaptés de visual novel, de light novel, de jeux videos ou encore tout simplement des créations originales.

    Pas mal d'animes ont plusieurs saisons donc pour apprécier certains animes il est évidemment mieux de toutes les regarder. D'autres animes n'ont par contre pas de véritables fins car sont malheureusement seulement des promotions pour le manga dont ils sont tiré.

    Comme pour celui des dramas, j'ai divisé l'article en plusieurs parties en proposant plusieurs genres d'animes. Etant donné que j'ai plus de références en matière d'animes que de dramas, je vous propose cette fois ci des animes différents dans chaque partie, mais bien sur certains entrent dans plusieurs genres.

    Les animes présentés dans cet article ne sont pas forcément des animes que j'ai aimé / vu, mais se sont des animes ayant eu un certain succès et étant appréciés par un grand nombre de fans d'animes. Bien sur ceux ci ne sont qu'une poignée, donc je vous encourage à aller fouiller un peu sur le net car il y a énormément d'animes qui sortent chaque année.

    Vous pourrez trouver en cliquant sur chaque anime, un lien vers la fiche ou une critique de l'anime en question. 

     

    Lire la suite...

    Pin It

    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique